publié dans le Journal La Presse le 2 octobre 2019
PHOTO PASCAL RATTHÉ, ARCHIVES LE SOLEIL
Selon des chiffres publiés par le Pew Research Center en 2015, au Canada, 77 % des hommes considéraient les changements climatiques comme un « problème sérieux », contre 90 % des femmes.

Bouleversements climatiques et lutte féministe, même combat ? C’est ainsi que se présente l’écoféminisme, une combinaison des préoccupations environnementales et féministes. La présence médiatique de figures comme la jeune militante Greta Thunberg fait ressurgir les dialogues sur ce mouvement né dans les années 70. Explications. LIRE LA SUITE